Idéalisation

Le printemps dernier j’ai vu la fille de mes rêves* courir sur le tapis roulant au gym. Mais bon sens, elle courrait à une vitesse telle, je n’avais jamais vu ça. Le gars sur le tapis roulant à côté d’elle s’est arrêté pour la regarder, l’air incrédule.

Quelques temps plus tard, je l’ai vu au StarBar et je lui ai demandé, pas sans une nervosité à tout casser, à quelle vitesse elle courait sur ce tapis roulant. Elle me répondit qu’à son maximum elle allait à 10.33 pendant une minute. C’est un chiffre qui me semblait bas, mais trop gêné pour lui demander “10.33 quoi?” j’ai bafouillé que je trouvais ça dont rapide pour ensuite me sauver à l’extérieur pour reprendre mes esprits.

10.33, c’est un chiffre qui me rendait perplexe… Ça ne pouvait pas être des km/h parce que je m’entraîne avec une fille qui court à 11 Km/h et ce n’est pas si rapide que ça. Qu’est-ce que ça pourrait bien être… Ça pourrait être des miles par heure, ce qui donnerait 16,6 Km/h; mais non elle courait bien plus vite que ça! Elle devait bien aller à au moins 30 Km/h!

En me grattant la tête quelques minutes, j’ai fini par conclure que c’était 10.33 m/s (mètres par seconde). Ça me surpris un peu que la machine soit configurée avec un tel système de mesures, mais c’est quand même la norme du système international, donc ça faisait du sens. 10.33 m/s donnent 37,2 Km/h ce qui était en plein dans le mille avec mon intuition.

Les semaines passèrent et je disais à qui voulait bien l’entendre que je connaissais une fille qui pouvait courir à 37 Km/h. C’était dans le temps des olympiques de Beijing et tout le monde ne parlaient que de deux athlètes exceptionnels, Michael Phelps et Usain Bolt. Un avant-midi je suis tombé sur la course de 200m dans laquelle courrait Bolt. Il a fait son 200m en 19.30s, gagnant la médaille d’or et établissant un nouveau record du monde.

L’annonceur, expliquant cet exploit incroyable, dit que Bolt a eu une vitesse moyenne de 37,3 km/h. Je fus frappé par ce chiffre qui me rappelait que la fille de mes rêves courrait à 37,2 Km/h pendant 60 secondes!

Je vous jure que j’ai passé une bonne quinzaine de minutes à me dire que cette fille était sans aucun doute la femme la plus rapide au monde. Et qu’avec un peu d’entrainement elle réussirait à battre ce record du monde. Je me souviens, j’étais debout dans mon salon, trop excité pour rester assis. Il fallait que je lui dise, je l’imaginais aux jeux olympiques, elle remporterait toutes les médailles, je deviendrais certainement célèbre comme étant celui qui a “découvert” la femme la plus rapide au monde!

Puis tranquillement un doute s’immisça dans mon esprit. Comme se fait-il que ces machines conçues pour Monsieur tout le monde puissent aller à une telle vitesse? Pourquoi est-ce que les entraineurs n’ont pas remarqués ce phénomène?

Puis la grosse logique moche me frappa en pleine face dans toute sa platitude. C’était 10.33 miles par heure…

La morale de cette histoire est que j’ai peut-être tendance à idéaliser cette fille un peu trop. Juste un peu. Elle reste quand même la fille la plus rapide que je connaisse!

*: Certains d’entre vous me diront que techniquement, c’est la fille de mon rêve, pas la fille de mes rêves. Je leur répondrai que j’ai encore rêvé à elle depuis, mais pas dans des rêves qui portent beaucoup de sens, plutôt dans le genre de rêve qui finit trop vite et après lequel on essaie très fort de se rendormir dans l’espoir qu’il continue…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>